Blacknetwork

BLOG

BLOG

Qu’aurait on dit si un noir avait fait ça? 

 » Scandal  » dans l’univers business parisien. 

Oussama AMAR, co-fondateur de l’accélérateur de start up « The Family » ferait l’objet d’une plainte de ses associés pour avoir détourné 3.000.000 d’euros collectés auprès d’investisseurs.

Dans le cadre de ce scandal, on découvre que des investisseurs de cet accélérateur se seraient déjà plaints de comportement douteux en matière d’optimisation fiscale et de gouvernance. 

Ce que je constate c’est que les protagonistes ne se répandent pas sur les réseaux sociaux. Ils préviennent leur audience et mettent en place une action en justice.Fin. 

Par ailleurs, on n’entend pas de:  » avec les blancs, les start ups etc… c’est toujours comme ça!  « 
Idem dans le cadre des faits reprochés à Christophe Rocancourt ou Bernard Madoff…

Où est-ce que je veux en venir? 
 

  1. Stop au « black bashing! » Il n’y a pas plus d’escrocs dans la communauté qu’ailleurs (prouvez moi le contraire)
  2. Laissons la justice régler nos différents, les réseaux sociaux ne sont pas un tribunal parce que, ça fait plus de mal que de bien à tout l’ensemble et en général quand la personne est blanchie, personne ne le crie sur les réseaux

Rien ne doit nous empêcher de supporter nos entrepreneurs.

Il faut bien sur rester attentif aux alertes parce qu’il y a évidemment des escrocs mais la majorité de nos soeurs et de nos frères travaille consciencieusement. 

Faisons notre part en consommant prioritairement chez eux.